Collectif Hold Up

Tenir son chien en laisse / Tenir son chien en laisse - Mai 2019

Tenir son chien en laisse / Tenir son chien en laisse,

c’est l’histoire du cheminement de quatre personnes qui à la base préfèrent  :

« ne rien faire et ne pas avoir de problèmes »,

et qui vont être amenées à la désobéissance civile, à l’action.

 

Note d'intention

La question qu’on me posait le plus souvent quand j’étais petit c’était qu’est-ce que tu veux faire plus tard ?
Comme on me posait tout le temps cette question, j’ai cru qu’on pouvait faire ce
qu'on voulait, qu’on avait qu’à choisir.
Après de nombreuses années d’études, me voilà arrivé au fameux plus tard, me voilà arrivé sur le marché du travail.
Après quelques mois de recherches infructueuses d’emplois, je me suis mis à interviewer 4 amis, comme moi comédiens, comme moi fraichement débarqués sur le marché du travail.
Je les ai interrogés sur leur vie, leur rapport au travail, à la liberté, à l’obéissance, en recherchant en eux le miroir de mes doutes.
Au fil des questions,
Au fil de leurs réponses,
J’ai eu envie qu’ils me parlent de leurs premiers pas dans le super-marché du travail.
Comment cette période de transition se passait pour eux.
Comment cette période agissait sur eux.
Ils m’ont raconté leurs castings, leurs petits boulots, leurs rendez-vous Actiris, leurs entretiens d’embauche, etc.
Un sentiment amer est alors apparu,
le sentiment de s’être fait avoir.
Avoir par nos t-shirts « make your own way »,
avoir par nos calendriers « free your mind » avec de vraies citations du Dalai Lama
à l’intérieur,
avoir par tous ces films Hollywoodiens sur la liberté de choisir sa vie…
Et surtout avoir par tous les adultes qui nous avaient demandé « qu’est-ce que tu
veux faire plus tard ? »
Et si on était moins libre qu’on ne le pensait ?
Afin de répondre à cette question,
nous sommes partis à la rencontre d’autres travailleurs,
pour voir comment eux, vivaient le travail.
Nous nous sentions faibles et inadaptés mais au fil des rencontres nous nous
sommes sentis nombreux,
et nous nous sommes mis à réévaluer le problème :
et si finalement ce n’était pas nous qui étions faibles et inadaptés au marché du
travail, mais le marché du travail qui nous était inadapté?
Face à ce constat,
Face à l’insupportable nous avons décider d’agir,
Face à l’insupportable nous avons décider de devenir Spiderman !!!