Claque

De et avec Benoît Verhaert

Accueil

Peut-être bien les adieux à la scène de Benoît Verhaert

ou éventuellement son come-back

Ou alors les deux

Pour le prix d’un seul spectacle

Gratuit d’ailleurs

Enfin

Pas tout à fait.

Un solo qui force l’admiration mais dont on ne peut rien vous dire, sous peine de gâcher la performance. C’est rageant ! - Catherine Makereel, Le Soir

CLAQUE, c’est un seul en scène.

Un seul en scène qui parle de la solitude en scène, justement.

De ma solitude d’acteur, en fait.

Face à tous les ministres de la culture, face à toutes les commissions consultatives, face à tous les fonctionnaires de tous les syndicats, face à tous les critiques de toutes les presses mais surtout face à toutes ces familles différentes de collègues, face à toutes ces tribus théâtrales concurrentes, face à toutes ces écoles, face à tous ces réseaux, face à toutes ces cloisons…. j’ai eu l’impression tout d’un coup, après vingt ans de bons et loyaux services dans cette belle profession au sein de cette joyeuse communauté, d’être un artiste au centre d’une solitude abyssale, insupportable.

Et ça m’a frappé comme une claque en pleine gueule… 

Benoit Verhaert