Les Orties brûlantes

Casser un mur - Juin 2015

Parties à la rencontre des habitants d'un quartier bruxellois, et sur base de rencontres et de témoignages sonores, les Orties brûlantes traduisent le réel en objet théâtral.

« Les Orties Brûlantes » est une jeune compagnie bruxelloise qui cherche à faire du théâtre hors des théâtres, créer des rencontres et des liens inattendus entre un art sans prétention et un public sans définition. Nous voulons avant tout raconter des histoires intimes, avec comme outil le théâtre de d’objets. Lançons-nous sans attendre dans notre prochain projet: Casser un mur
Nous voulons créer un spectacle à partir de témoignages d’habitants de la cité Hellemans, dans le quartier des Marolles, autour de la thématique « Casser un mur ». Pour ce projet, le processus de création a autant d’importance que le résultat final. Il consistera d’abord en une récolte de paroles, images et sons, pour aboutir ensuite à une forme théâtrale pour comédiennes et objets, qui entremêlera fiction et réalité.

PRÉMIcES

Ce projet émane d’une réflexion profonde sur des sujets qui nous animent artistiquement et humainement. « Le mur » englobe de nombreuses problématiques qui nous sont communes, comme par exemple le rapport avec autrui ou la frontière.
Nous pensons que c’est un sujet qui concerne et implique chacun de nous. En effet, les murs sont partout, visibles de tous. Ils sont nos maisons, nos écoles, nos bibliothèques, nos restaurants, nos magasins... Certaines personnes, artistes ou non, se les approprient et en font des supports d’expression divers. Ils sont donc utiles, même essentiels. Ils permettent de garder la chaleur, de créer de l’intimité, de se cacher, de se défendre.
Ils délimitent, cadrent, sectionnent, tranchent, rassemblent parfois et souvent ils séparent.

Au quotidien, nous marchons dans la rue, le long de ces murs, sans savoir qui se cache derrière. Notre envie est d’aller voir de l’autre côté et de faire des rencontres. Nous voulons franchir, déborder, outrepasser, dépasser, mordre, traverser. Car au-delà du mur, ce n’est pas un étranger qui se trouve, mais un voisin.
Nous souhaitons démarrer notre projet "sur le terrain", car nous pensons que notre légitimité à faire du théâtre vient des gens que l’on rencontre. Le théâtre est notre outil pour ouvrir un espace de parole et créer du lien entre des univers différents.