Céline Charlier

OURSE

En résidence de création

OURSE, c’est tout d’abord une femme. Une femme-ourse qui est dans sa grotte, qui hiberne, qui écoute l’intérieur de la terre et les lents mouvements des plaques tectoniques, des crissements des roches, des gouttes d’eau qui tombent une à une au fond de la caverne et de la lente création de stalagmites. C’est froid à l’extérieur, et chaud à l’intérieur de l’ourse. C’est calme. Beaucoup trop calme à vrai dire. Il y a quelque chose qui attend, qui couve, qui vrombit…

Un désir ?

Oui, celui de sortir.

À travers la danse et la pratique du « Mouvement Authentique » s’écrit ce voyage, ce solo. Un voyage de l’intérieur de la caverne jusqu’à la sortie. Jusqu’à recevoir les rayons du soleil sur la peau… et partir, sans se retourner. Partir en quête du miel.

Cette résidence sera donc l’occasion, de me plonger plus profondément dans ce voyage auquel l’ourse m’invite. Et de lui prêter mon corps et ma voix pour qu’elle se raconte… et qu’elle se danse !

La femme-ourse, c’est le printemps, c’est la renaissance après la transformation. C’est comme une graine qui germe. Une éclosion. C’est plein de force et plein de silence. Tel un sauvage poème.